La crise derrière la crise

Publié le par Kitty

Je viens de lire un article dans l'Expansion du mois de décembre écrit par Hervé Juvin qui reflète exactement ma pensée profonde et tout mon ressenti sur  cette triste affaire qui risque de bien mal finir.

Mon fils et son amie  vont se retrouver au chômage à la fin de l'année ! Le patron de mon fils a mis la clé sous la porte en prétextant la crise , mais en fait est parti mettre son argent au Luxembourg, exactement comme mon ancien patron : à l'époque j'avais été convoquée à la préfecture de Bobigny pour savoir si, en tant que secrétaire, je pouvais donner des informations, malheureusement tout était bien verrouillé et il n'y avait pas eu moyen de le coincer.

Quant à son amie, comptable, je ne connais pas la raison de son licenciement, mais combien de personnes vont être dans ce cas en 2009 ? combien de drames cela va-t-il générer sans compter les personnes au chômage technique pendant des mois !

Enfin pendant ce temps là on distribue de l'argent aux banques, pour moi c'est à fonds perdus puisqu'on ne sais même pas la profondeur du trou à boucher et qu'aucun contrôle n'est soi-disant possible.  Les PDG des grosses sociétés ont vendu  pour des millions d'euros, leurs actions en septembre-octobre...

Et nous, nous nous faisons du souci pour nos enfants et pour notre retraite, si jamais on ne nous versait plus rien ? de quoi vivrions-nous où irions-nous habiter ?

Voilà quel est mon angoisse en ce dimanche de novembre. Je suis trop fatiguée aujourd'hui pour me révolter, mais il va bien falloir réfléchir dans quelles actions s'engager pour faire comprendre à ce gouvernerment que tout ceci ne peut plus durer, que la colère gronde, et que lorsqu'elle sortira nul ne pourra plus l'arrêter !


Publié dans intranquillité

Commenter cet article

marie 30/12/2008 12:18

un clic pour lire "l'abécédaire des promesses non tenues de Nicolas" sur un blog de "Marianne". Histoire de briller en société pour le réveillon